Herbaliste

Racines de jouvence

Herbaliste, Stage Laisser un commentaire

Les racines d’un arbre sont aussi volumineuses en sous sol que son feuillage ne l’est en aérien, qui le soupçonne ? Le monde souterrain, souvent inconnu, simplement ignoré, parfois inquiétant, recèle des secrets bien cachés.

L’automne s’avance, propice à la collecte des racines bienfaitrices telles que la gentiane, le raifort, la bardane ou la consoude. La racine de raifort hachée menu dans de l’huile d’olives conservée au réfrigérateur mettra un peu de piquant dans vos vinaigrettes et dans votre vie. La racine de gentiane macérée dans du vin blanc fera un excellent apéritif. Quant à la racine de consoude, en macération huileuse chauffée au bain marie, elle devient un excellent reconstituant des blessures du corps et de l’esprit.

Les racines ont été ramassées hier soir à la nuit tombante. Fort heureusement pour les cueilleuses, la première neige n’a fait son apparition qu’au petit matin.

Oh ! Bouleaux

Flore, Herbaliste Laisser un commentaire

Le Bouleau (Betula alba) famille des Bétulacées Omniprésent en amont du village, l’automne le met en valeur et nous offre de somptueux panoramas sur fond de montagnes encapuchonnées de leur premier manteau blanc.

« Arbre néphrétique d’Europe » XVIIIème siècle, le bouleau avait dans le peuple la réputation de chasser la pierre des reins. Providence des peuples du nord de l’Europe pendant des millénaires, on a parlé d’une « civilisation du bouleau », il dispensait par son bois le gîte et le feu, par son écorce une foule d’ustensiles et par sa sève une boisson fermentée et un remède quasi universel.

● La bétuline, résine qui donne la blancheur de l’écorce et un hétéroside, le bétuloside, sont à l’origine des remarquables propriétés diurétiques et dépuratives de cet arbre.

Ambiance tilleul et eaux florales

Flore, Herbaliste Laisser un commentaire

Avec au moins trois semaines de retard, le tilleul est en enfin en fleur et prêt à être ramassé, séché, transformé. C’est la saison des eaux florales, les fragrances de rose embaume, celles du tilleul apaisent, la chatte en fait la dure expériences.

Et pendant ce temps là, les éterlous (jeunes chamois de l’année dernière) chassés de la troupe des mères se complaisent dans les combes verdoyantes, assez bas, près du village. Souhaitons leurs de vite trouver des âmes sœurs car, là où je les ai photographiés, le premier chasseur de l’automne venu n’en ferait qu’une bouchée, à moins qu’ils aient la bonne idée de passer sur l’autre versant de la vallée, dans le cœur du Parc National des Écrins où ils seront protégés.

Cuisine aux eaux florales

Cuisine, Herbaliste Laisser un commentaire

Une eau florale est extraite par distillation de pétales de fleurs, un hydrolat est extrait par distillation de la plante entière.

Les eaux florales utilisées le plus couramment en cuisine sont l’eau de rose, l’eau de fleur d’oranger. Une à deux cuillères à soupe dans les sorbets par exemple. En générale, on les met après cuisson, à froid de préférence, la chaleur détruisant leurs propriétés.

Les hydrolats les plus utilisés sont l’hydrolat de romarin, de géranium bourbon, de menthe poivrée, de cannelle, de mélisse ; mêmes recommandations que pour les eaux florales.

Carottes rappées à la fleur d’oranger :

750gr de carotte, 60ml de jus d’orange, 3 pincées de curcuma, 125 gr de raisins secs, 125 gr de cacahuètes non salées, 1/2 jus de citron,une cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger, sel poivre.

Mettre dans une casserole le jus d’orange, le curcuma, les raisins secs et monter tout doucement à ébullition, laisser infuser 30mn.

Faire griller les cacahuètes.

Râper les carottes. Les mélanger avec le jus de citron. Mélanger l’infusion avec l’eau de fleur d’oranger ; mélanger l’ensemble (carottes, infusion et cacahuètes), laisser macérer 2heures.

Servir dans des feuilles de laitue.

Certifiée

Herbaliste Laisser un commentaire

Samedi 2 février 2013, Martine a soutenu son mémoire de fin d’étude d’herbaliste devant le jury de l’école Lyonnaise des Plantes Médicinales (ELPM). « Sous le regard des épilobes » traite du projet global de notre chambre d’hôtes, hébergement et activités autour de la flore locale (botanique et transformation). Ce mémoire répertorie 34 plantes courantes et bonnes pour notre santé. Un petit livret de ces 34 plantes sera édité à destination de nos hôtes.

Journée racines

Herbaliste, Stage Laisser un commentaire

Ce dimanche brumeux et humide n’a pas découragé les trois amies de l’école des plantes de prélever les racines bienfaisantes. L’automne est propice à cette cueillette un peu particulière puisqu’elle s’effectue avec une bêche. En effet la racine de Gentiane, grosse tubercule impressionnante par sa forme, ne se laisse pas prélever aisément. La Valériane, qu’il faut saluer trois fois avant de l’arracher, possède de fines racines qui courent sous la surface du sol au milieu des cailloux. La racine de bardane a elle aussi été prélever. Liqueurs, infusions ou macérations huileuses s’inspireront des propriétés bienfaisantes de ses plantes que la nature nous propose.

Les Menthes / Mentha arvensis

Cuisine, Flore, Herbaliste Laisser un commentaire

Les menthes n’ont reçu que très tardivement leur individualité botanique, mais leur parfum les a désigné très tôt à l’attention des hommes. Les Égyptiens en cultivaient déjà au XIIème siècle. La Menthe poivrée (Mentha piperata) et la Menthe verte (Mentha spicata) sont au nombre des médicinales les plus employées actuellement. Les Menthes cultivées sont plus riches en essence que les Menthes sauvages ; on utilisera de préférence la Menthe poivrée ou la Menthe verte.

Pour les Grecs, la Menthe capiteuse était symbole de jouvence, comme le myrte, aussi longtemps qu’on songe à cueillir un rameau en passant près d’elle, on est un vivant digne de ce nom. Mais l’indifférence à la Menthe est signe d’impuissance et de mort.

La menthe agit fortement sur tout le système énergétique de l’organisme. Elle stimule les énergies de l’estomac, du cœur, des nerfs.

Recette du Sirop de menthe : Faire macérer 500 gr de plantes fraîche entière dans un litre d’eau chaude pendant 12 heures. Filtrer, ajouter 500 gr sucre en poudre et faite chauffer jusqu’à obtenir un sirop. Remplir à chaud une bouteille à capsule de porcelaine, le sirop se conserve très bien tout l’hiver à la cave.

Pour une cure de jouvence, venez donc déguster le sirop de menthe des Épilobes…A bientôt.

Première eau florale

Herbaliste Laisser un commentaire

Enfin, le laboratoire est opérationnel ! Pour la première fois Martine, aidée de Marie Paule, Claire et Christian, a fabriqué une eau florale dans le nouveau local en rez de jardin. Pour cette grande première, une eau de Rose, d’Achillée milles feuilles et de Reine des prés s’est condensée dans le bouilleur trois heures durant pour restituer deux à trois litres d’hydrolat. L’eau florale extraite est délicieuse au goût et d’une odeur subtile. Un grand merci à nos hôtes du nord qui ont séjourné une semaine complète aux Epilobes. Une grande empathie, beaucoup de sympathie et de convergences d’idées ont rendu ce séjour agréable et charmant. Merci à Christian pour les photos ci dessous.

Le local technique

Herbaliste, Maison Laisser un commentaire

Les travaux du local technique ont commencé à la mi-octobre. Profitant d’un temps exceptionnellement clément, les travaux de fondations et les premiers murets en pierres de taille ont été réalisés. Las, la météo de ce début novembre vient de tout interrompre. Nos derniers hôtes du Weekend de Toussaint ont largement profité des derniers beaux jours et des beaux feux de l’automne (voir note précédente).

Aujourd’hui il neige à 2400 mètres d’altitude et les cascades regorgent d’eau écumeuse ou boueuse. Elles débordent sur la route et dans leur furie éparpillent bois et cailloux dans les champs et par les chemins.

Ci dessous quelques croquis du futur local technique destiné aux semis de printemps, au séchage des cueillettes d’été et aux transformations florales. Martine en sera la chef d’orchestre. Elle a obtenu son attestation « d’herbaliste », elle doit rendre son mémoire en juin 2012 pour le soutenir en novembre 2012.

Nous espérons tous que ce local sera fin prêt pour la saison d’été 2012. À bientôt aux Épilobes.

Cueillette et séchage

Herbaliste Laisser un commentaire

C’est la pleine saison pour la cueillette : Pétales de roses( rosa canina & rosa rugosa) trèfle rouge, lotier corniculé, lys de paradis (paradisia liliastrum) , coucou (primevère officinalis), bourgeons de pin & livèche, voici quelques spécimens mis au séchage après récolte sur des claies, spécialement fabriquées à cet effet. Le lys blanc séché puis mis en macération huileuse pourra servir de base pour des préparations cosmétiques.

Ces beautés desséchées agrémenteront les tisanes ou les soupes d’hiver, pour le plus grand bien des visiteurs des Épilobes.