« Dans la Forêt » de Jean Hegland (note de lecture)

Blog Laisser un commentaire


Aux Etats Unis, au coeur des montagnes rocheuses. La société toute entière s’est effondrée, plus d’essence, plus de transport, plus de nourriture, plus de soins…Epidémies et pandémies déciment une partie de la population. Deux soeurs, à peine adultes, se retrouvent seules dans la maison familiale à l’orée d’une immense forêt à plusieurs kilomètres des premières habitations d’une petite ville de Californie du Nord, Redwood.

Subissant la situation avec fatalisme, elles vont vivre des aventures délicieuses et parfois tragiques. Face aux dures réalités du quotidien, elles abandonnent très vite leurs projets d’études ou de réalisations professionnelles.
La maturité aidant et leur situation économique empirant à chaque saison une fois les réserves de nourriture épuisées, Nell, la narratrice, va peu à peu s’éveiller à la forêt et y trouver les ressources nécessaires à la survie de sa soeur Eva et d’elle même.

Ce très beau récit, réaliste et parfois mystique, évoque immanquablement Faulkner ou Steinbeck. Dans la droite ligne de cette littérature américaine critique, le roman ne fait pas l’impasse sur les crimes sur lesquels s’est construite la société américaine. Comme une véritable ode à la nature, Jean Hegland, par l’exercice d’introspection du journal de son héroïne, nous emmène dans une aventure fantastique pas si improbable qu’on pourrait le penser aujourd’hui.
GJ 22/05/2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.