Tranche de vie

Littérature Laisser un commentaire

Un vaisseau de pierres sur sa houle minérale

Bastingage de bois, ressac du cosmos, écume de verdure

Sac au dos, gros souliers, le voyageur escale.


Je vaque à la cuisine, épluche, mitonne, délecte 

Don de l’ancêtre poilu en sa cantine guerrière

Cuisiner est un art qui voyage en nos gênes


Le vaisseau amarré au granit et aux nues

Voyage, intemporel, sur l’ère géologique 

Sculpté par les glaciers à jamais disparus


Vagabonds de l’été échoués des sentiers

De continents lointains en quête d’incertain

Fatigués mais heureux d’être enfin restaurés.


Hardi randonneur du rêve !

Tes chaussures ont séché, ton ventre s’est rempli

Et l’hiver reviendra en solitude blême.


N’appartiens à personne, il faut partir enfin

À l’éphémère des traces, le vaisseau va survivre

Et léguer aux enfants une beauté sans fin.

GJ 11/07/14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.